Tous publics

On assiste ces dernières années à une diversification des acteurs, des besoins, des objectifs, des pratiques de médiation scientifique. Musées, centres de culture scientifique et technique, universités et organismes de recherche, associations, scientifiques eux-mêmes… se mettent en scène pour vulgariser, transmettre, faire réfléchir sur les sciences et les techniques, leurs applications, les impacts sur la société et la vie quotidienne.
Quelles sont leurs motivations ? Leurs pratiques ? Avec quels impacts ? Quel rôle politique et démocratique ? Quels nouveaux métiers apparaissent ? Quels modèles imaginer pour demain ?
A l’occasion de sa dernière saison avant fermeture pour 4 ans de travaux, le Palais de la découverte invite les acteurs de la culture scientifique et technique à rencontrer des chercheurs dans le champ de l’information et la communication, la sociologie et l’histoire contemporaine, pour réfléchir sur le rôle du vecteur humain dans la médiation scientifique.

Pour vous inscrire au colloque, cliquez ici.

(image avec légende)
© V- Castro EPPDCSI

 

9h - Accueil des auditeurs

9h30 - Ouverture et introduction

Ouverture par Bruno Maquart, président d'Universcience, suivie de l'introduction par Joëlle Le Marec, directrice du GRIPIC et professeure en sciences de l’information et de la communication au CELSA Sorbonne Université et Jean-Michel Courty, professeur de physique à Sorbonne Univerté et chercheur au laboratoire Kastler Brossel (ENS/CNR/UPMC).

 

10h à 12h30 - La médiation scientifique

Pluralité d’usage du terme médiation
Andrée Bergeron, historienne des sciences au Centre Alexandre Koyré.

Qui parle à travers le médiateur ou la médiatrice ?
Matteo Merzagora,
Association Traces.

Évolution du champ de médiation
Jamila Al Kathib, chargée d’aide au pilotage de projets de recherche au laboratoire Cnam - Formation et apprentissages professionnels.

 

13h45 à 17h45 – Perspectives

Attentes, exigences sociétales et enjeux politiques ?
Jean-Claude Ruano Borbalan,
professeur associé au Cnam, directeur du laboratoire HT2S (Histoire des technosciences et société), responsable de la recherche au centre Michel Serres à l'HESAM et président de l’Institut européen d’éducation et de politique sociale.

Comment le numérique change-t-il les pratiques en médiation ? Le cas des tiers lieux
Evelyne Lhoste, chercheuse au LISIS (Laboratoire interdisciplinaire sciences innovations sociétés), UPEM – Marne la Vallée, INRA.

Table ronde : Confrontation du point de vue des praticiens
avec :
Armelle Dutreix, médiatrice scientifique à Récréasciences, Limoge ; Laetitia Ferreri, médiatrice à la Cité des sciences et de l’industrie, Paris ; Maxime Labat, passeur de science indépendant, Nantes ; François Millet, Living Lab Manager, Le Dôme, Caen ; Jacques Petitpré, médiateur du Palais de la découverte, Paris.

Modération : Noëmie Lozac'h-Vilain, coordinatrice de l’École de la médiation, Universcience.

 

17h45 - Clôture 

 

18h - Fin du colloque

Un temps privilégié sera réservé aux échanges avec le public après chaque intervention.

Tous publics

 

Ce colloque s’associe à la journée d’étude annuelle sur l’audiovisuel dans les sciences, organisée par le HT2S (laboratoire Histoire des technosciences en société) du CNAM le jeudi 23 avril.

Programme bientôt disponible en cliquant ici.