Certains patients atteints de maladies neuropsychiatriques peuvent désormais, grâce à des serious games, se rééduquer ou apprendre à gérer certaines situations difficiles pour eux. Soumis à une validation clinique, ces jeux vidéo thérapeutiques sont reconnus comme « dispositifs médicaux numériques ».
A l’hôpital Pitié Salpêtrière de Paris, l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) s’est associé à Genious Healthcare, une entreprise spécialisée dans la création et le développement de ce type de jeux, pour créer un laboratoire de recherche dans ce domaine, intitulé BRAIN e-NOVATION. Les deux directeurs de ce laboratoire présentent quelques exemples d’application.

Avec :
Pierre Foulon, co-directeur du laboratoire BRAIN e-NOVATION, commun à Genious Healthcare et l’ICM ;
Marie-Laure Welter, neurologue et professeure en neurophysiologie au CHU de Rouen, co-directrice du laboratoire BRAIN e-NOVATION.

Séance proposée dans le cadre de la Semaine du Cerveau.