Au programme

Vers le meilleur des mondes ?

Novembre - Décembre 2017

Conférences

Les samedis à 15h

Le numérique ouvre de multiples perspectives. Les professeurs du futur seront peut-être robotisés. Des robots empathiques accompagneront des personnes âgées ou atteintes de démence. Le miracle du numérique pourrait rendre la marche aux paraplégiques. Les informations contenues dans notre cerveau pourraient être un jour dévoilées. Mais ces machines à l’intelligence et à l’affection artificielles peuvent nous mener au meilleur comme au pire des mondes. Que souhaitons-nous en faire ?   

 

 

1. Aux sources du numérique

Samedi 18 novembre 2017 à 15h

Lançons-nous dans l'archéologie de notre environnement numérique, de la machine d’Anticythère au cyber-espionnage et au Big Data, des cartes perforées à l’Internet, des tabulatrices aux tablettes. Comment fut inventé l’ordinateur et par qui ? Comment l'informatique est-elle devenue une science ? Comment notre monde s’est-il numérisé ?

Avec Emmanuel Lazard, maître de conférences en informatique à l’université Paris-Dauphine ; Pierre Mounier-Kuhn, historien, chercheur au CNRS et à l'université de Paris-Sorbonne.

A l'issue de la conférence, une rencontre-dédicace est prévue avec les deux conférenciers, à la boutique du Palais de la découverte.

 

 

2. Quand les robots sèment le trouble

Samedi 25 novembre 2017 à 15h

Certains robots sont conçus pour sonder nos émotions et y réagir. En réponse, un humain peut s’attacher à un robot comme à une personne. Ces troublantes relations hommes-machines pourraient être mises à profit dans le domaine médical, l’apprentissage et la vie quotidienne. Remettent-elles en cause les règles morales de la vie en société ?

Avec Laurence Devillers, professeure à l'université Paris-Sorbonne IV et chercheuse au Laboratoire d'informatique pour la mécanique et les sciences de l'ingénieur (Limsi) du CNRS, membre de la CERNA d'Allistène.

 

 

3. Le numérique au secours du cerveau humain

Samedi 2 décembre 2017 à 15h

Des neuroscientifiques tentent de modéliser les maladies du cerveau, dans l’espoir que ces représentations numériques aident à mieux les prévoir et les prévenir. Quels sont les enjeux cliniques de ces recherches et quelles sont les perspectives attendues ?

Avec Olivier Colliot, chercheur au CNRS, responsable de l’équipe Aramis (équipe de recherche commune à l’Inria, l’université Pierre-et-Marie-Curie, l’Inserm et le CNRS), de Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM).

 

 

4. Écrire à la vitesse de la pensée ?

Samedi 9 décembre 2017 à 15h

Nous serons bientôt capables d’effectuer des tâches par la pensée à l’aide d’un ordinateur. Par exemple, nous pourrions écrire à la vitesse de la pensée ou permettre à un paraplégique de se mouvoir normalement. Comment le cerveau s’adapte-t-il à ce type d’interface avec une machine ? L’usage de ces dispositifs influera-t-il sur nos capacités à interagir avec le monde extérieur ?

Avec Fabrizio De Vico Fallani, chercheur de l’équipe Aramis, ICM.

5. La preuve par les faits à l’ère du Big Data

Samedi 16 décembre 2017 à 15h

Peut-on « prouver par les faits » l’existence du Père Noël ? Comment compare-t-on deux médicaments ? Quelle est la place du consensus social, des experts, des mathématiques et des outils numériques dans le processus de preuve statistique ? Et que devient celle-ci à l’ère du Big Data ?

Avec Claudine Schwartz, professeur des Universités en mathématiques, à l’université Joseph-Fourier de Grenoble.

Retour en haut