Virgo et les ondes gravitationnelles

Du 2 avril au 2 juin

Les ondes gravitationnelles sont des vibrations géométriques de l'espace-temps, prédites par Albert Einstein en 1916 et détectées pour la première fois en 2015. Virgo est le détecteur construit en Italie pour capter ces signaux, émis lors de phénomènes astronomiques lointains et cataclysmiques, comme la fusion de trous noirs ou d'étoiles à neutrons. Ces détections, qui ont révolutionné l'astronomie, ont nécessité des innovations poussées en optique et en mécanique qui seront présentées lors des exposés

21 chercheurs participent à cette exposition. Ils sont issus de six laboratoires : le Laboratoire des Matériaux Avancés (LMA, Villeurbanne), le Laboratoire de l'Accélérateur Linéaire (LAL, Orsay), le Laboratoire Astroparticule et Cosmologie (APC, Paris), le Laboratoire d'Annecy-le-Vieux de Physique des Particules (LAPP), le Laboratoire Kastler Brossel (LKB, Paris) et le Laboratoire ARTEMIS (Nice).

(image avec légende)
Le site Virgo vu du ciel.
(image avec légende)
Déformation d'un cercle par une onde gravitationnelle.

Planning prévisionnel

mercredi 3, samedi 6 et dimanche 7 avril : 14h et 15h30

mercredi 10, samedi 13 et dimanche 14 avril : 14h et 15h30

mercredi 17, samedi 20 et dimanche 21 avril : 14h et 15h30

mercredi 24, samedi 27 et dimanche 28 avril : 14h et 15h30

samedi 4 et dimanche 5 mai : 14h et 15h30

mercredi 8, samedi 11 et dimanche 12 mai : 14h et 15h30

mercredi 15, samedi 18 et dimanche 19 mai : 14h et 15h30

mercredi 22, samedi 25 et dimanche 26 mai : 14h et 15h30

mercredi 29 mai, samedi 1er et dimanche 2 juin : 14h et 15h30

L’espace 1C1M est accessible sans réservation.
Le billet d’entrée au Palais de la découverte suffit.

Tous publicsAgriculture - alimentation,Environnement - développement durable - énergies,Espace - astronomie,Habitat - territoire - transports,Innovation - recherche - industrie,Matériaux micro et nanotechnologies,Mathématiques - physique - chimie,Médecine - santé,Métiers - emploi - formation,Sciences de la Terre,Sciences du vivant,Sciences et société,Technologies de l'information et de la communication

1 chercheur·e, 1 manip

Espace d'exposition éphémère et pluridisciplinaire, "1 chercheur·e, 1 manip" est un lieu de rencontre avec la "science en train de se faire". Démonstrations expérimentales à l'appui, des équipes de scientifiques présentent leurs travaux de recherche et les activités de leurs laboratoires. L'exposition constituée de panneaux, de vidéos et d'objets est accessible en dehors des heures de présentation.