Le Grand Palais est un monument emblématique depuis sa construction pour l’Exposition Universelle de 1900. Dès l’origine, il n’a eu de cesse de se mettre au service de l’excellence française, de ses artistes, de ses créateurs, de ses entreprises, de ses territoires. Monument républicain, il s’est attaché tout au long de son histoire à faire découvrir l’art à un large public et, depuis1937, la culture scientifique, avec l’arrivée du Palais de la découverte.

Un siècle après sa création, le Grand Palais va entrer en 2021 dans une nouvelle phase de son histoire grâce à de grands travaux de restauration et d’aménagement. L’État mobilise, pour soutenir ce projet d’intérêt national, des crédits budgétaires du Ministère de la Culture ainsi que des dotations du Grand Plan d'investissement.  

En septembre 2020 le Palais de la découverte fermera ses portes pour entamer sa mue. Durant la fermeture, il maintiendra sa mission auprès des publics sous la forme d'un Palais éphémère en proposant une offre plurielle - faite d'activités de médiation, d'expositions, d'actions - "hors les murs", sur internet et les réseaux sociaux.

À sa réouverture en 2024, le Palais de la découverte proposera au public une nouvelle muséographie. Les travaux constituent une opportunité unique d’actualiser la proposition du Palais de la découverte au public, en inscrivant l’institution dans le XXIe siècle tout en préservant l’âme et l’esprit du lieu, dans lequel la médiation tient une place fondamentale.

Sylvie Hubac présidente de la Rmn-GP et Bruno Maquart, président d'Universcience présentent le projet.

Le Projet scientifique et culturel pour 2024

Avec pour écrin le magnifique Palais d’Antin, aile ouest du Grand Palais, le Palais de la découverte n’a encore jamais bénéficié, depuis sa création en 1937, d’une rénovation complète, alors que nombre d’institutions culturelles majeures comme le Musée des arts et métiers, le musée de l’Homme et bien d’autres ont fait peau neuve.
Aujourd’hui, la rénovation de ce musée de sciences « en mouvement », qui a suscité l’émerveillement et la curiosité de plus de 35 millions de visiteurs, est devenue une urgence. Les ravages du temps, la vétusté des installations et une accessibilité en deçà des normes imposent ces travaux. La réfection récente de la coupole de la rotonde d’entrée souligne, par ailleurs, l’exceptionnel pouvoir d’attraction de ce joyau architectural.
Mais, bien au-delà de la restauration des murs, la réhabilitation de l’ensemble du bâtiment Grand Palais fournit au Palais de la découverte la formidable opportunité de repenser son offre scientifique et culturelle. Il s’agit de renouveler l’expérience proposée aux visiteurs tout en préservant l’âme du lieu et l’esprit d’origine. Insufflé par le fondateur du Palais de la découverte, Jean Perrin, il consiste à montrer la science en train de se faire, grâce à des démonstrations réalisées par des médiateurs, et à proposer une expérience immersive que le visiteur entame avec des questions et termine avec des réponses, dans un cadre unique de rencontre au service de la science pour tous.

Fort de son héritage, le Palais de la découverte entend relever le défi d’une science ancrée dans son temps. À sa réouverture en 2024, le Palais de la découverte parlera de la science contemporaine aux publics de son temps, au moyen d’une proposition revisitée, adaptée à l’évolution des sciences elles-mêmes, aux pratiques culturelles et aux nouveaux usages.

Animé d’un nouveau souffle, le « Palais de la découverte 2024 » sera un lieu de référence et de dialogue autour des enjeux de la science d’aujourd’hui tout en conservant sa marque de fabrique, la médiation humaine, à laquelle nombre de chercheurs, d’enseignants ou de simples citoyens sont attachés. C’est tout le sens du projet scientifique et culturel défini pour et par le Palais de la découverte, au terme d’une démarche collaborative impliquant les personnels et les partenaires des communautés scientifique, artistique et muséale.

Soutenue par une muséographie innovante, repensée dans sa pratique d’adresse au public, la promesse du Palais de la découverte 2024 sera d’être résolument ouvert sur le monde et participatif en instaurant une relation interpersonnelle entre le public, la science et la recherche. Tout en conservant le principe d’une présentation des sciences fondamentales par discipline et d’une découverte de la recherche, les nouveaux champs scientifiques comme le numérique et les approches transdisciplinaires seront convoqués afin d’enrichir l’expérience du visiteur.

Au moment où les fausses informations prolifèrent et où le besoin de se construire une opinion juste n’a jamais été aussi prégnant, la responsabilité d’un établissement de culture scientifique comme le Palais de la découverte est plus que jamais élevée. Au sein d’un ensemble rénové, décloisonné et singulier par sa conjugaison des arts et sciences, le Palais de la découverte 2024 oeuvrera pour que la science soit encore et toujours source de curiosité, d’émerveillement et d’épanouissement démocratique. Car la culture générale du XXIe siècle, scientifique s’il en est, doit réserver, aux côtés des humanités classiques, une place majeure aux humanités scientifiques, techniques et numériques.

Télécharger la synthèse du projet scientifique et culturel du Palais 2024 (1,3 Mo)