Du 17 au 21 octobre 2018

Le Palais est heureux de participer, comme en 2016 et en 2017 au festival Parades For FIAC. Ce festival, dédié aux pratiques performatives et au dialogue, mêle danse contemporaine, théâtre, poésie et science.

Chaque soir, en accès libre, le public est invité à découvrir, depuis les coursives et les balcons du Palais, les performances qui se succèderont dans le hall d'Antin, sous une coupole entièrement rénovée.

(image avec légende)
Performance de Christian Rizzo "Comme crane, comme culte", interprétée par Jean-Baptiste André sous la coupole du Hall d'Antin le 21/10/2017 - © A Iffrig-EPPDCSI
Mercredi 17 octobre

Will Benedict - Les Uns et les Autres, 2018

En collaboration avec Balice Hertling

19h - Dans le Hall d'Antin

(image avec légende)
© Emil Cohen

Accompagné d’une vingtaine d’étudiants de l’École cantonale d’art de Lausanne (Ecal), Will Benedict propose une critique anticoloniale et féministe fondée sur l’histoire d’un archéologiste en crise, interprété par l’artiste et musicien américain, Casey Spooner.

À l’image de son travail plastique, toujours en quête d’hybridations inédites, l’artiste explore ici de nouvelles méthodes d’interprétation.

En anglais


Jeudi 18 octobre

Michael Portnoy - Portnoy (born 1936) Improvises, 2018

19h - Durée : 1 h - Dans le Hall d'Antin

(image avec légende)
Courtesy of artist


Artiste internationalement reconnu, Michael Portnoy a fait une choquante révélation : depuis le début de sa carrière, il dissimule son âge véritable grâce à des prothèses et se rajeunit ainsi de 35 ans.

Il montre ici pour la première fois son vrai visage, démasqué, et présente une improvisation déroutante, associant les mouvements heurtés caractéristiques de son art à son approche alchimique du langage et sa logique extraterrestre.

Claire Bishop, historienne de l’art, introduit brièvement cette performance en faisant connaître la vie menée par Michael Portnoy à New York, à la fin des années 1950. Elle parle de son rapport aux mouvements d’avant-garde en danse, poésie et arts visuels faits d’influences et d’antagonismes.


Vendredi 19 octobre

LEV Dance Company (Sharon Eyal & Gai Behar) - OCD Love, 2016

19h - Durée : 55 minutes - Dans le Hall d'Antin

(image avec légende)
© Gil Shani


Sharon Eyal et Gai Behar, chorégraphes israéliens, ont fondé ensemble la compagnie L-E-V.
Ils présentent leur création, OCD Love, qui plonge le public au cœur d’une histoire d’amour malheureuse. OCD Love parle ainsi d’amour, d’un amour qui est toujours vécu comme un manque ou de ceux qui aiment et ne cessent de souffrir de l’absence de l’être aimé. Les personnages sont déconnectés, comme si l’un se levait tandis que l’autre allait se coucher. Ils paraissent entiers et intacts, mais sont en fait criblés de trous. Ce travail parle donc aussi de ces trous.
La musique de ce ballet, à l’instar des autres créations de L-E-V, a été réalisée et est jouée en live par DJ Ori Lichtik, reprend le rythme de battements de cœur.

Avec le soutien de la saison France-Israël


Samedi 20 octobre

Ruth Childs - Calico Mingling, 1973 (quatuor) & Katema, 1978 (solo)

19h - Durée : 10 min & 12min - Dans le Hall d'Antin

(image avec légende)
© Mehdi Benkler


Danseuse et performeuse anglo-américaine, Ruth Childs réalise depuis 2015 un projet de re-création des premières pièces de sa tante, la chorégraphe américaine Lucinda Childs. Les Dance Concerts de Lucinda Childs dans les années 1970 étaient montrés dans de grands espaces muséaux, lofts, studios de danse, ou encore en extérieur ; un concept repris dans le quatuor Calico Mingling et le solo Katema, présentées dans la surprenante rotonde du Palais de la découverte.

Calico Mingling
Chorégraphie : Lucinda Childs
Danse : Ruth Childs, Stéphanie Bayle, Anne Delahaye, Anja Schmidt, Pauline Wassermann
Assistant: Ty Boomershine
Création Lumière: Joana Oliveira
Costumes : Severine Besson

Katema
Chorégraphie : Lucinda Childs
Danse : Ruth Childs
Assistant: Ty Boomershine
Création Lumière: Joana Oliveira
Costumes : Severine Besson

En collaboration avec les Spectacles Vivants – Centre Pompidou.


Dimanche 21 octobre

Hicham Berrada - Présage, 2007 – en cours

19h - Durée :  1h - Dans le Hall d'Antin

(image avec légende)
© Martin Argyroglo


Véritable théâtre alchimique, Présage est le fruit d’une performance dans laquelle Hicham Berrada associe dans un bécher différents produits chimiques. Il fait émerger un univers mis en mouvement par différentes manipulations. Ces transformations de la matière, qui sont filmées et simultanément projetées à l’écran, plongent le spectateur dans un monde féérique aux couleurs et aux formes fascinantes. Du laboratoire à l’atelier, de l’expérience chimique à la performance,  l’artiste parvient à créer une nature activée chimiquement.

En collaboration avec Laurent Durupt
Coproduit avec le Palais de la découverte