Après 22 années de bons et loyaux services, le projecteur opto-mécanique du Planétarium du Palais de la découverte prend sa retraite !

Il va être remplacé par un nouveau système de projection numérique, pour une reprise des activités à partir du 1er octobre.

Dans l’intervalle - et tout l’été - les médiateurs de l’unité d’Astronomie-Astrophysique vous proposent des exposés, dans la salle des planètes ou sous la voûte du planétarium.

(image avec légende)
© Xavier Girard

Le planétarium se compose d'une coupole de 15 mètres de diamètre au centre de laquelle un planétaire reproduit un ciel étoilé d'une qualité exceptionnelle. On peut aussi observer les objets galactiques ou extragalactiques visibles à l’œil nu. L’observation de tous les phénomènes célestes est possible de n’importe quel point de la Terre, à n’importe quelle époque du passé (Antiquité, Moyen Âge…) ou du futur. Un des principaux intérêts est l’accélération de tous les mouvements, aussi bien ceux de la Terre que ceux des planètes.

On peut également observer le ciel de Paris dans 14 000 ans, découvrir la prochaine éclipse de Soleil ou l’occultation d’une planète par la Lune. Enfin, on peut quitter la Terre et visualiser le Système solaire depuis une autre planète.

Les séances de planétarium ont un but essentiellement didactique et constituent une excellente initiation à l’astronomie. Elles durent en moyenne 45 minutes. Un conférencier explique les divers aspects de notre Univers en commençant toujours par une description du ciel que l’on pourrait voir le soir-même, puis il oriente son propos vers un thème  traité pendant le reste de la séance.