(image avec légende)
©Émilien.C

Bonjour ! Je suis Émilien, médiateur en informatique. Je commencerais par remercier tous les dessinateurs et dessinatrices de cette semaine qui ont contribué sur ce large thème qu’est « internet ». J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à les découvrir !
J’espère que vous prendrez autant de plaisir à me lire que j’en ai eu à découvrir vos dessins.
Bonne lecture !

  • Réseau de communication

    On commence par le dessin de Cloé. Il aborde une notion fondamentale d'internet :  les réseaux.
(image avec légende)
©Cloé Villard, doctorante en biologie des plantes
https://www.facebook.com/ClocloMono/

On peut définir brièvement un réseau comme un ensemble d'éléments interconnectés par des flux. Dans la nature, c'est une structure très courante. Comme représenté sur le dessin de Cloé, c'est celle des neurones dans le cerveau ou des racines d'une plante.
Dans le cas d'internet, il s'agit d’un réseau d'ordinateurs reliés entre eux par des câbles ou des connexions sans fil. Il est certes artificiel, mais possède les mêmes caractéristiques : des réseaux, composés de sous-réseaux, composés eux-mêmes d'autres réseaux et ainsi de suite. Un réseau de réseaux à l'échelle mondiale !

 



Un réseau de réseaux de réseaux...

Quand vous vous connectez au Wi-Fi de votre domicile, vous êtes dans votre réseau domestique composé de votre box et de tous les appareils connectés dessus. Votre box, elle, fait partie du réseau local de votre fournisseur d'accès à internet, constitué d'une machine centrale sur laquelle sont connectées les box des abonnés des alentours. Chaque sous-réseau est un élément d'un réseau plus grand jusqu'à arriver au dernier niveau : internet. Le dessin représente bien cet aspect : de petits pompons reliés à des pompons plus gros...


  • Différents types de connexions

    Passons au dessin de Léon, 4 ans.

(image avec légende)
©Léon, 4 ans

Il illustre les deux types de connexions possibles dont je parlais plus tôt : les câbles et le sans-fil. Dans les câbles, la majorité du réseau est constituée de fibres optiques ; certaines sections, généralement situées aux extrémités du réseau, comportent des fils de cuivre. Quant aux connexions sans fil, il en existe un grand nombre, mais les principales sont le Wi-Fi, le Bluetooth ou encore la 4G que l'on utilisera en fonction de la distance à couvrir.

 

 

  • Que fait-on avec internet ?

    Continuons avec le dessin d'Angela. Il offre une représentation très large des utilisations d'internet.

(image avec légende)
©Angela HIN Twitter @angela_hin

On voit un nuage (qui représente le cloud), des logos de réseaux sociaux, l’arobase des emails, ou encore les www du web. Quand vous surfez sur internet, vous passez toujours par une application. Quand on dit « Je vais sur internet », en réalité, on va sur le web, qui utilise internet pour fonctionner.

Le protocole internet
Sur le dessin, il y a un petit « IP » sur l'écran du téléphone. IP signifie « Internet Protocol » et il s'agit de l'une des choses les plus importantes d'internet ! Pour faire en sorte que les milliards d'ordinateurs à travers le monde puissent communiquer malgré leur diversité, une série de règles standards a été déterminée, dont IP. Plus précisément, IP permet de trouver un ordinateur spécifique dans un réseau, un peu comme une adresse postale. Pour cela, tout ordinateur qui se connecte à un réseau se voit attribuer une adresse IP. Cette adresse est composée de quatre nombres compris entre 0 et 255 séparés par des points (par exemple 192.168.1.45).

  • Communication vidéo

    Le dessin de Louise illustre bien une utilisation qui est devenue courante ces dernières semaines : la vidéo en direct ou visioconférence.

(image avec légende)
©Louise, 7 ans

De manière générale, chaque application, comme la visioconférence, utilise un protocole spécifique, en plus de l'utilisation du protocole IP. Toutes les informations transférées sont découpées en « paquets » et envoyées séparément. Cette méthode permet de rendre la communication plus fiable.


Imaginez : si vous envoyez un objet par colis mais que La Poste l’égare, vous perdez tout. Si vous découpez votre objet en plusieurs morceaux et les envoyez séparément, alors si La Poste égare l’un des colis, c’est une toute petite partie de l’objet que vous avez perdue. Il suffit de renvoyer le colis en question pour compléter l’objet.

  • La Toile d'araignée mondiale

    Passons au dessin de Martine pour parler du web.

(image avec légende)
©MartineRichard55

Parmi toutes les utilisations d'internet que nous avons à notre disposition, le web est de très loin la plus employée. Si vous réfléchissez à ce que vous faites avec internet au quotidien (réseaux sociaux, recherches sur Google, YouTube...), vous ouvrez presque à chaque fois un navigateur web (Firefox, Chrome, Opera, Safari, Edge...).

Le World Wide Web (www ou web pour les intimes), la « Toile d'araignée mondiale », a été inventé au CERN, le laboratoire de physique des particules de Genève, entre autres par Tim Berners-Lee. Son objectif était d'utiliser les réseaux pour créer un système d'échange d'information simple et pratique basé sur l'hypertexte (qui nous permet d'accéder à un document ou une page en cliquant seulement sur un mot au lieu de taper l'adresse complète). Il a donc conçu un protocole spécifique pour le web : HTTP (HyperText Transfert Protocol). Donc la prochaine fois que vous verrez une adresse web, vous saurez ce que signifie http:// www ;-).

  • Les réseaux sociaux

    Regardons le dessin de Marie. La personne semble avoir des pensées sur un grand nombre de choses liées aux réseaux sociaux.

(image avec légende)
©Marie de La boîte à curiosités
Twitter :@curiosiboite
Instagram : @laboiteacuriosites
Blog : https://www.laboiteacuriosites.fr/le-blog

Il a fallu une dizaine d'années depuis l'apparition des premiers réseaux pour voir celle de l'ancêtre des réseaux sociaux actuels : Usenet. Il a été inventé en 1979 (donc avant le web) pour permettre aux utilisateurs de discuter facilement. Il y a une petite histoire amusante liée à cet outil.

Avant 1993, Usenet était utilisé essentiellement par des étudiants. Comme le nombre d'utilisateurs était assez restreint, les règles de courtoisie étaient bien respectées. Il n’y avait qu'une période durant laquelle elles l'étaient moins : tout le mois de septembre.
Or celui-là coïncide avec la rentrée des étudiants. En réalité, tous ces nouveaux utilisateurs ne connaissant pas ces règles, ils faisaient un peu n'importe quoi pendant un mois, puis finissaient par les intégrer.
En septembre 1993 arrive AOL (American OnLine), le premier fournisseur d'accès à internet pour le grand public. Il donne accès à Usenet au plus grand nombre.
La formation aux règles de courtoisie de ce flux continu de nouveaux utilisateurs n'a évidemment pas duré un mois comme à son habitude. Les utilisateurs d'origine de Usenet ont appelé ça « L'éternel septembre ».
Aujourd'hui encore, ils comptent les jours de septembre 1993. À l'heure où j'écris ces lignes, nous sommes le 9746 septembre 1993.





  • Le web, royaume des chats

    Passons au dessin d'Agatha : « The internet is for cats ».

Qui n'a jamais vu de chats sur le web ? C'est leur royaume !
Rien que sur YouTube en 2014, les vidéos de chats représentent 2 millions de vidéos regardées 25 milliards de fois. Et cela sur un unique réseau social. Imaginez sur tout internet !

  • L'internet des objets

    Passons au dessin de Nathanaël : plein d'objets très différents branchés sur la Terre.

(image avec légende)
©Nathanaël, 10 ans

Personnellement, cela me fait penser à des objets connectés. Brièvement, un objet connecté est un objet qui contient une partie électronique capable de se connecter à un réseau et qui capte des informations physiques (température, luminosité, rythme cardiaque…). Les réseaux sur lesquels ces objets peuvent se connecter sont de taille extrêmement variable : de taille minuscule lorsqu’ils sont composés d’une ou deux machines ou nettement plus grands comme celui d'une ville contenant des centaines de feux de signalisation connectés. Ces dernières années, le nombre de ces objets a augmenté extrêmement rapidement. Il faut bien avouer qu’ils sont pratiques. Cependant, l’un de leurs plus gros défauts, c'est la sécurité : beaucoup d'objets connectés sont vulnérables aux piratages. Ça peut être du vol de données personnelles, comme de la récupération de flux vidéo des caméras connectées, à la participation de ces objets à des cyberattaques à votre insu.

 

 

  • Deux faces d'une même pièce

    Le dessin d'Annalisa représente un ordinateur avec le symbole du yin et du yang qui illustre bien les différentes faces d'internet.

(image avec légende)
©Annalis Plaitano
@LudmillaScience

Internet est un outil incroyable : il permet de communiquer avec d'autres personnes à l'autre bout du monde, avec n'importe quel format, à n'importe quelle heure et à faible coût. Le problème, c'est qu'avec des outils puissants, les mauvaises utilisations peuvent avoir des conséquences très graves. Vol de données personnelles, d'identité, de données bancaires, voire prise d’otage de vos données contre rançon, les moyens utilisés par les personnes mal intentionnées sont très nombreux. Le secret pour se protéger : être prudent quand vous utilisez internet, ne pas cliquer n'importe où et faire attention à ce que vous téléchargez et acceptez.

  • Attention à vos données !

    Passons au dessin de Zakine. Le dessin représente trois singes dans un satellite qui ont l'air de scruter les achats de M. Gaillard.

(image avec légende)
©Zakine Jacobs

Ce dessin illustre très bien l’une des dérives de l'utilisation d'internet : la perte de l'anonymat. Dans notre quotidien, nous avons l'habitude d'utiliser les services, la plupart du temps gratuits, des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft). Mais, comme très souvent sur internet, « Si c'est gratuit, c'est vous le produit » : généralement, quand vous profitez d'un outil gratuit, vous acceptez que certaines des informations que vous avez fournies soient utilisées ou vendues par l'entreprise le proposant. Si vous faites des recherches sur les prix des grille-pains en passant par Google ou Amazon, ceux-là vous proposeront des publicités pour des grille-pains les semaines suivantes.

La neutralité du net
De même que les services postaux n'ont pas le droit de lire vos courriers et d’ouvrir vos colis, le long des chemins du réseau qu’empruntent vos communications, vos informations ne sont pas censées être analysées ni modifiées et doivent être traitées comme n'importe quelle autre communication. Par exemple, une vidéo YouTube ne peut pas être ralentie par rapport à un autre flux de données. On appelle ça la « neutralité du net ». C’était le cas aux débuts d’internet. Depuis pas mal de temps, cette règle s'estompe. Par exemple, quand votre fournisseur d'accès à internet vous empêche d'accéder à un site web ou que votre abonnement définit votre débit maximum lors de votre connexion à internet, cela va à l'encontre de la neutralité du net.

  • La gourmandise d'internet

    On termine par le dessin de Gaëlle. Il aborde un aspect assez important dans le domaine d'internet : son impact sur l'environnement.

(image avec légende)
©Gaëlle Picard-Abezis
Twitter : Gaellepicardabe

Entre l'extraction de terres rares pour la construction d'ordinateurs et de smartphones, la consommation électrique lors de leur utilisation et le maintien du réseau internet, le matériel informatique n'est pas très bénéfique pour l'environnement. Pour ce qui est d'internet, il engendre une consommation électrique plus importante que tous les transports aériens réunis. En 2018, rien que le visionnage de vidéos en ligne (streaming) a produit 1 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (source : The Shift Project).