La "Biopile Carbone Champignon" est un projet d'équipe pluridisciplinaire et multi-sites :

- à Angers : des microbiologiste de la santé impliqués dans des recherches sur la mucovicidose à l'Université d'Angers, au CHU d'Angers : Agnès Marot, Amandine Gastebois, Jaafar Kilani et Nicolas Papon et 1 chimiste de l’Environnement et bioélectrochimiste Maxime Pontié à l'origine du projet et qui mène ses recherches sur le thème du développement d'une biopile fongique à Scedosporium dehoogii, un champignon non pathogène, pour la bioremédiation de micropolluants organiques aromatiques (pesticides, résidus médicamenteux...) Accéder au site d'Angers

- à Orléans : des chimistes de l'Université d'Orléans, spécialistes du carbone et de ses développements dans les domaines des capteurs électrochimiques pour l'analyse des polluants et des procédés de dépollution par charbons : C. Vautrin-Ul, Émilie Mathieu, Sarra Bouden, M. et Mme Benoît Cagnon et Jimmy Nicolle Accéder au site d'Orléans

- à Toulouse : le LCA laboratoire de chimie des agro-ressources de l'Institut Polytechnique de Toulouse, spécialisé dans la transformation et la  valorisation des matériaux ligno-cellulosiques issus de déchets de cultures de cannes à sucre, de blé, de colza : Pierre-Yves Pontalier.