Tronçons de carottes remplies de sédiments sur le navire océanique le Pourquoi pas? ©CASEIS©J.Patton ; Photo et radiographie d'une portion de carotte ©C.Siebert/IPGP, Analyses des sédiments ©L.Johannes/MNHN et ©C.Beck/MNHN ; Foraminifères planctoniques au microscope électronique à balayage ©DR

Séismes, Avalanches et Sédiments marins

du 11 mars au 3 mai 2020


Le 8 Février 1843, un séisme détruit la ville de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe aux Antilles et tue plusieurs milliers de personnes. Comment anticiper de tels événements ? En recherchant la trace des séismes passés dans les sédiments marins.

Embarquée sur le "Pourquoi pas ?", une équipe scientifique internationale a exploré les fonds marins de la région et collecté des carottes de sédiments longues de plusieurs dizaines de mètres. 

Des chercheurs en géologie marine de l'Institut de Physique du Globe de Paris - Université de Paris, de Sorbonne Université et du Muséum National d'Histoire Naturelle partagent le quotidien des recherches en mer et du dépouillement des archives sédimentaires.

Simulation d'une avalanche sous-marine engendrée par un séismeIPGP

Les séismes peuvent mettre en mouvement les sédiments marins. Transportés par des courants turbulents pouvant atteindre 100 km/h, les sédiments finissent par se déposer au fond des mers sous forme de "turbidites" caractéristiques. 

 

Présentations à 14h00 ET 15h30 (ajournement pour cause de pandémie de COVID 19)

En mars :
mercredi 11, samedi 14, dimanche 15
mercredi 18, samedi 21, dimanche 22,
mercredi 25, samedi 28, dimanche 29

En avril :
mercredi 1er, samedi 4, dimanche 5,
mercredi 8, samedi 11, dimanche 12,
mercredi 15, samedi 18, dimanche 19,
mercredi 22, samedi 25, dimanche 26
mercredi 29

En mai :
samedi 2

Remerciements à
Nathalie Feuillet, Chloe Seibert, Gaelle Benatre,
Giulia Del Manzo, Camille Huitorel, Emmelyne Mitard IPGP
Eva Moreno, Lola Johannes, MNHN
Benoit Caron ISTEP 
Christian Beck Université de Savoie