l'expérimentateur
S'est déroulée du 14 décembre 2017 au 19 août 2018

Acte III - Générations spontanées ?

(image avec légende)
Crédits : Institut Pasteur - Musée Pasteur
Acte III - Générations spontanées (1859 - 1864) (Durée : 2'46)
Acte III Générations spontanées ? est une capsule sonore&nbsp; qui permet l'introduction d'une séquence de l'exposition temporaire &quot;Pasteur l'expérimentateur&quot;, présentée au Palais de la découverte du 14 décembre 2017 au 19 août 2018.<br /><br />Acte III Générations spontanées ?<br /><br />1859-1864<br /><br />Julian Eggerickx (Le Narrateur)<br /><br />Renaud Bertin (Félix-Archimède Pouchet)<br /><br />(ambiance de plein-air)<br /><br />NARRATEUR : A l’époque où Pasteur fait ses découvertes sur les fermentations, une question agite toute la sphère scientifique : celle des « générations spontanées ». Pasteur s’est mis en tête de réfuter cette théorie qui sent le vieux grimoire. Depuis ses travaux sur les vins, il pense que les micro-organismes ne peuvent pas apparaître tout seuls, mais qu’ils doivent forcément venir de quelque part. Or, tout le monde ne partage pas son point de vue… Tiens ! A propos de point de vue. Nous sommes dans les Pyrénées, à plus de 2000 m d’altitude. Et voici justement Félix Archimède Pouchet, un grand adversaire de Pasteur. Il vous paraît bizarre, à gesticuler avec des flacons ? C’est qu’il fait des réserves d’air de montagne ! Ça fait un peu savant fou, mais il faut dire qu’à l’époque, c’est presque devenu une mode. Pasteur remplit lui aussi des dizaines de ballons d’air. Tous deux se sont lancés dans une compétition acharnée pour gagner le prix de l’Académie des Sciences.<br /><br />Ce bon vieux Pouchet ne décolère pas contre Pasteur : (Marmonne, plutôt de mauvaise humeur, fait des mouvements de bras, manipulant des flacons de verre.)<br /><br />POUCHET : Je n’ai décidément jamais vu quiconque pousser l’impudence aussi loin que cet effronté de Pasteur ! Pour qui se prend-il ? Je n’arrive plus à trouver le sommeil depuis qu’il s’est mis en tête de réfuter mon « Traité de la génération spontanée ». Il chauffe ses préparations jusqu’à les faire bouillir, pose cette espèce de bouillon sous les yeux des scientifiques ébahis, et fait le fier parce que le mélange reste parfaitement inerte ! Et il entend prouver par-là que les micro-organismes n’apparaissent pas spontanément ! Mais en faisant cela, il anéantit absolument tout le principe vital, toute la fameuse « force végétative » qui selon moi donne naissance aux micro-organismes. En plus de cela, l’Académie des Sciences, qui a l’air d’être complètement toquée de ce petit monsieur, organise un concours à qui voudra bien apporter un éclairage nouveau sur ma théorie. Tout le monde s’est mis en tête de me ridiculiser. Quelle ingratitude !<br /><br />NARRATEUR : Dans cette controverse, Pasteur a un allié… Regardez, le voici : ça s’appelle un ballon à col de cygne ! Grâce à cette petite merveille en verre soufflé, Pasteur va pouvoir faire une démonstration spectaculaire contre la théorie de Pouchet. Tenez, Madame, approchez : voulez-vous le prendre pour le montrer à la ronde ? Il est beau hein ? Faites attention tout de même, c’est très fragile... Attention !

Félix Pouchet vient de publier un traité sur les générations spontanées. Il renouvelle l’idée ancienne que des matières inertes peuvent produire de petits organismes vivants. De nombreux scientifiques sont sceptiques, Pasteur en tête. Ses travaux sur les fermentations l’ont persuadé que les germes n’apparaissent pas en l’absence de parents et proviennent souvent d’une contamination extérieure. L’Académie des sciences propose un prix à qui tranchera la question à l’aide d’expériences sérieuses.


Vous découvrirez dans cet espace...

Vous assistez à un théâtre optique, pour comprendre la controverse entre Félix Pouchet et Louis Pasteur. L’Académie des sciences donnera raison à Pasteur contre Pouchet et mettra un terme officiel au débat.
Vous jouez à un multimédia "vitrine magique" vous permettant de manipuler virtuellement un ballon à col de cygne afin de montrer la contamination de l'air.

Dans un encadré "combats, controverses", vous découvrez des citations illustrant les cinglants échanges de Pasteur avec des contradicteurs. “Un chemin conduit à la vérité, mille mènent à l’erreur. C’est toujours un de ces derniers que choisit M. Colin.” Louis Pasteur, 1881

(image avec légende)
© Ph-Levy--EPPDCSI
Succès officiel

L’Académie des sciences donne raison à Pasteur contre Pouchet et met un terme officiel au débat sur les générations spontanées. Les curieux résultats de Pouchet, qui voit la vie apparaître dans ses infusions, ne seront expliqués que plus tard : ses préparations contiennent des spores, formes vivantes extrêmement résistantes au chauffage. Entre-temps, Pasteur accepte de répondre à l’appel au secours de son maître Jean-Baptiste Dumas, confronté à une maladie qui affecte les vers à soie.