RessourcesJeunes (13-25 ans),Familles,Enseignants,Médiateurs,Chercheurs,Groupes,ProfessionnelsAgriculture - alimentation,Environnement - développement durable - énergies,Espace - astronomie,Innovation - recherche - industrie,Matériaux micro et nanotechnologies,Mathématiques - physique - chimie,Médecine - santé,Sciences de la Terre,Sciences du vivant,Sciences et sociétéDocument pédagogiqueSourds,Malentendants,Mobilité réduite

Édito

Ce numéro de Découverte nous montre le rôle fondamental de la modélisation théorique et de la compréhension des mécanismes dans la démarche scientifique.
Kamil Fadel, Frédérique Salpin et Stéphanie Kappler reviennent sur les prix Nobel 2013 de physique, chimie et physiologie-médecine.
François Englert et Peter Higgs ont été récompensés en physique pour leurs travaux théoriques prévoyant l’existence du boson de Higgs à l’origine de la masse des particules subatomiques, dont la découverte a été confirmée au CERN 50 ans plus tard.
Trois théoriciens, Martin Karplus, Michael Levitt et Arieh Warshel, ont reçu le prix Nobel de chimie pour leurs recherches sur la modélisation informatique des réactions chimiques, avec de nombreuses applications potentielles en perspective.
En physiologie-médecine, James Rothman, Randy Schekman et Thomas Südhof ont été distingués pour leurs travaux sur la régulation du trafic vésiculaire, un système permettant de transporter les molécules à la bonne place au bon moment au sein de la cellule, assurant ainsi son fonctionnement adéquat. Le décryptage de ces mécanismes ouvre la voie à la compréhension du déclenchement et de l’évolution des maladies telles que le diabète de type 2. Cellule encore, avec Noémie Naguet de Saint Vulfran qui nous explique le rôle des cellules souches cancéreuses dans la croissance et le renouvellement des tumeurs lors d’un cancer ou de sa récidive. L’éradication spécifique de ces cellules passe d’abord par leur détection qui s’est avérée possible par voie de fluorescence lors d’expériences sur différents cancers.
Après la fluorescence, élargissons le spectre à la luminescence avec Ludovic Fournier et Véronique Polonovski qui nous éclairent sur les principes de différents phénomènes lumineux, exemples et applications à l’appui. Quentin Magdelaine établit pour sa part le lien entre recherche fondamentale et applications, avec les dispositifs innovants de l’ESPCI ParisTech détaillés dans les Coulisses de l’exposition Moi, chercheur et inventeur présentée du 25 février au 6 avril 2014 au Palais de la découverte.
Donner la possibilité aux chercheurs de rencontrer le public pour expliquer leur démarche, voici l’une des missions dont s’acquittent Un chercheur, une manip et, plus largement, Universcience avec passion afin de rendre la science accessible et captivante aux yeux de tous.

Claudie Haigneré
Présidente d’Universcience – établissement public du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l’industrie

Sommaire

Par Hubert Desrues

Par Stéphanie Kappler, Kamil Fadel et Frédérique Salpin

Tectonique des plaques et paléomagnétisme
par Lola Johannes

Variations autour de la luminescence
par Ludovic Fournier et Véronique Polonovski

Des cellules souches à l’origine des cancers
par Noémie Naguet de Saint Vulfran

Formes mathématiques
Géométrie pure laine
par Gaëlle Vincent et Romain Attal

Moi, chercheur et inventeur
Des innovations scientifiques aux applications pratiques
par Quentin Magdelaine

Le muséum Henri-Lecoq (Clermont-Ferrand, France)
par Guillaume Trap et David Martina

Grand froid sur les bâtons lumineux
par Ludovic Fournier

Vous trouverez aussi dans le numéro print :
Curiosités célestes
Coups de cœur
Planétarium
La science en action
Table des matières