RessourcesJeunes (13-25 ans),Familles,Enseignants,Médiateurs,Chercheurs,Groupes,ProfessionnelsAgriculture - alimentation,Environnement - développement durable - énergies,Espace - astronomie,Innovation - recherche - industrie,Matériaux micro et nanotechnologies,Mathématiques - physique - chimie,Médecine - santé,Sciences de la Terre,Sciences du vivant,Sciences et sociétéDocument pédagogiqueSourds,Malentendants,Mobilité réduite

Édito

Ce numéro de Découverte nous invite à partir à la découverte de nouveaux mondes. Ainsi, la NASA vient d’annoncer la découverte d’une exoplanète d’une taille similaire à la Terre. À environ 490 années lumière du Soleil, Kepler-186f orbite autour d’une naine rouge dans une zone tempérée : l’eau pourrait y exister en surface à l’état liquide sous atmosphère gazeuse, à condition qu’elle en soit dotée, rendant la vie éventuellement possible. La remise en question de l’unicité de notre système solaire est donc d’actualité, après la détection de la première exoplanète en 1995, nous explique Andy Richard. Ce dernier revient sur le cheminement nécessaire pour élaborer concepts, instruments et méthodes de détection majoritairement indirecte de ces nouveaux mondes.
Astrophysique encore, avec la fontaine aux supernovæ conçue par le CEA et présentée début 2014 au Palais de la découverte. Ce dispositif unique permet de décrire au public la dynamique des phénomènes se déroulant au sein d’une étoile massive juste avant son explosion, nous expose Thierry Foglizzo, détaillant nos connaissances en matière de supernovæ. Son intérêt : étudier en direct une explosion stellaire ramenée à une échelle de taille et de temps humaine. L’une des dernières repérées est celle d’une naine blanche dans la galaxie M82, initialement détectée à l’aide d’un simple télescope en janvier dernier, à environ 11,5 millions d’années lumière de la Terre…
Changeons d’univers : François Gros nous plonge dans le monde des petits ARN non codants, une famille extrêmement diversifiée. Il nous montre combien ces derniers jouent un rôle essentiel dans la régulation négative (l’inhibition) des synthèses protéiques et leur implication dans de nombreux processus physiologiques au sein du vivant, jusqu’au cœur de la vie cellulaire.
Grâce à ces connaissances, la mise au point de produits issus du vivant est aujourd’hui le moteur de l’innovation thérapeutique. Pierre Corvol analyse de quelle manière industrie pharmaceutique et recherche publique, aux atouts complémentaires, travaillent désormais en étroite coopération pour répondre aux attentes grandissantes des patients en termes de santé et bien-être.
L’offre d’Universcience reflète aussi les liens entre recherche fondamentale, innovations du secteur privé et société, en témoigne le Carrefour numérique2. Il propose d’expérimenter les potentialités de technologies récentes telle l’impression 3D, l’une des dernières étapes proposées dans ce numéro qui vous incitera à aller à la rencontre de ces différents univers.

Claudie Haigneré
Présidente d’Universcience – établissement public du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l’industrie

Sommaire

Hommage à l'INSERM
Un demi-siècle de recherche et d'expertise
par Philippe Lazar

par Hubert Desrues

Mille exoplanètes ou la pluralité des mondes
par Andy Richard

La fontaine aux supernovæ
Une expérience d’astrophysique grand public
par Thierry Foglizzo

Interférence par l’ARN
Nouvelle percée dans l’étude de la régulation génétique
par François Gros

Formes mathématiques
La surface de Cassini
par Pierre Audin

Innovation thérapeutique
L’apport croissant de la recherche publique
par Pierre Corvol

Le Carrefour numérique2
Nouveau lieu d’autoproduction coopérative
par Pierre Ricono

Archimède
Quand masse et volume entrent dans la balance
par Hassan Khlifi

Vous trouverez aussi dans le numéro print :
Curiosités célestes
Coups de cœur
Planétarium
Science en action