(image avec légende)
© NASA

Terre & Univers

Mercure, surface en pleine exploration

Mercure est une planète tellurique, constituée essentiellement de roches et de métaux, tout comme la Terre. Mais sa proximité avec le Soleil la rend invivable pour l’Homme. Températures extrêmes, atmosphère quasi inexistante, champ magnétique trop faible, Mercure est un monde exotique et unique. Bien que nous connaissions son existence depuis l’Antiquité, elle reste l’une des planètes les moins bien comprises de notre Système solaire, du fait d’une étude trop sommaire. Retour sur l’exploration de la surface de cette planète mystérieuse et sur les découvertes qui en ont résulté jusque-là.
Par Nicolas Bott, doctorant en planétologie, Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (LESIA)

Mots clés : Mercure / surface / BepiColombo / altération spatiale / astéroïdes

 

(image avec légende)
© gremlin / E+ / Getty Images

Matière & Énergie

L’antimatière à l’assaut de l’énergie et de la matière noires

Pourquoi l’antimatière prédite par le modèle standard de la cosmologie n’est-elle pas observée dans l’Univers ? N’est-il pas gênant que 95 % du contenu de l’Univers soit constitué d’énergie et de matière noires de nature inconnue ? Le Modèle standard se trouve peut-être dans l’impasse. Un nouveau modèle, s’appuyant sur l’antimatière et la « masse négative » qu’elle posséderait, pourrait constituer une solution alternative plus satisfaisante. Suite et fin de l’article « Antimatière, prédiction au cœur de l’équation » paru dans le précédent numéro de Découverte.
Par Kamil Fadel, responsable, unité Physique du Palais de la découverte

Mots clés : antimatière / antigravité / énergie noire / trou de ver / principe de Mach

 

(image avec légende)
© D. M. Phillips / BSIP

Vivant \ Santé & Environnement

Le microbiote intestinal
Recherche et questionnements

Grâce aux progrès combinés de l’informatique et des techniques de séquençage, les scientifiques peuvent étudier désormais les milliards de micro-organismes qui peuplent notre système digestif. Aujourd’hui, l’étude de ce microbiote intestinal et de ses multiples liens avec notre santé est l’objet de nombreux travaux et publications. Cet article revient sur certaines découvertes récentes, ainsi que sur la manière dont ces nouvelles connaissances ont impacté le travail des chercheurs de « la communauté du microbiote ».
Par Mathieu Almeida, chargé de recherche, institut MetaGenoPolis, INRA, Jouy-en-Josas, et Muriel Thomas, directrice de recherche, institut Micalis, INRA, Jouy-en-Josas

Mots clés : microbiote / santé / relation hôte-microbes / métagénomique / bio-informatique

 

(image avec légende)
© O. Alija / E+ / Getty Images

Mathématiques

Comment « mather » les maladies infectieuses ?

De nos jours, les maladies infectieuses demeurent l’une des dix causes principales de mortalité dans le monde et en France. Leur étude, visant à comprendre comment elles se propagent pour tenter de les contrôler, constitue un défi qui existe depuis des siècles. Quelle est la place des mathématiques dans cette lutte ?
Par Lydie Uro, unité Mathématiques du Palais de la découverte et doctorante à l’Institut des sciences du calcul et des données, Sorbonne Université

Mots clés : épidémiologie / mathématiques appliquées / modélisation / interdisciplinarité

 

(image avec légende)
© C. Jullion

Regard sur...

Le Musée d’histoire de la médecine (Paris, France)

Après quelques reports, je me suis décidée enfin à pousser la porte du petit Musée d’histoire de la médecine, niché au sein du siège de l’université Paris Descartes. Et c’est une belle surprise qui m’attendait. Dans une grande salle lumineuse et pleine de charme se trouve l’une des plus anciennes collections d’instruments de médecine, dont quelques pièces rares inscrites à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Si vous êtes un passionné d’histoire des sciences, ce musée est fait pour vous !
Par Stéphanie Kappler, médiatrice scientifique, unité Sciences de la vie du Palais de la découverte

 

(image avec légende)
© L. Buffy

La science à portée de main

La nature a-t-elle toujours horreur du vide ?

Pour quelle raison le liquide d’une boisson fraîche monte-t-il dans une paille lorsque l’on aspire dedans ? Parmi les réponses récurrentes, certains pensent que le liquide monte pour combler le vide dans la paille créé par aspiration : la fameuse expression « la nature a horreur du vide » ! Qu’en est-il réellement ?
Par Hassan Khlifi, responsable adjoint, unité Physique du Palais de la découverte