(image avec légende)
© J. Trueba / MSF / SPL / Cosmos

Terre & Univers

L’inextricable buisson évolutif humain
Exercice de cartographie

À l’instar des spécialistes des dinosaures, les paléoanthropologues vont-ils tenter de simplifier le foisonnement exponentiel de nouvelles espèces humaines définies au gré des découvertes ? Quand Jack Horner, paléontologue américain associé aux célèbres reptiles, propose de regrouper des appellations distinctes en une seule, il se fonde sur l’observation des différences morphologiques qui devaient s’exprimer selon l’âge ou le sexe entre les spécimens d’une même espèce. De telles variations ne sont sans doute pas aussi prégnantes dans le genre humain, surtout pour les périodes récentes. Néanmoins, l’accumulation des découvertes pose question quant à la validité de la définition au sens strict de diverses espèces humaines.
Par Olivier Coulon, médiateur scientifique, unité Géosciences du Palais de la découverte

Mots clés : évolution / humain / préhistoire / paléontologie / migrations

 

(image avec légende)
© O. Popova / iStockphoto / ThinstockByGettyImages

Matière & Énergie

Le tableau périodique fête ses 150 ans

L’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) a déclaré 2019 Année internationale du tableau périodique des éléments chimiques. Pour quelle raison ? Cet outil incontournable des chimistes fête son 150e anniversaire ! Le tableau périodique est une « classification graphique » qui ordonne tous les éléments constituant la matière environnante et nous permet de comprendre ses propriétés. Depuis la première publication du classement des éléments proposé par Dmitri Ivanovitch Mendeleïev (1834-1907) en 1869, ce tableau s’est enrichi.*
Par Véronique Polonovski, médiatrice scientifique, et Sokunthea Thlang, responsable, unité Chimie
du Palais de la découverte

Mots clés : chimie / tableau périodique / Mendeleïev / éléments / classification

* Cet article reprend en partie celui de Véronique Polonovski « Le tableau périodique, de l’ordre dans les éléments », Découverte n° 395, novembre-décembre 2014, p. 28-37. Ce dernier a été modifié et complété ici, et se présente sous un nouvel angle à l’occasion des 150 ans du tableau périodique des éléments.

 

(image avec légende)
© nd3000 / iStock / Getty Images Plus

Vivant \ Santé & Environnement

Les zoonoses
Maladies de compagnie

Lorsque vous adoptez un chat, un chien ou même un rat de compagnie, vous pouvez accueillir leurs maladies chez vous sans le vouloir, nombre d’entre elles étant transmissibles à l’humain : il s’agit des zoonoses. La vaccination et les normes d’hygiène dans les élevages constituent désormais de bons remparts contre la prolifération des zoonoses les plus répandues, mais l’introduction d’animaux de compagnie moins conventionnels nous fait courir de nouveaux risques.
Par Olivier Schiettekatte, médiateur scientifique, unité Sciences de la vie du Palais de la découverte

Mots clés : zoonose / animaux de compagnie / rage / vaccination / NAC

 

(image avec légende)
© NASA

Formes mathématiques

Le blocage de cardan, une histoire d’angles

« Que diriez-vous de m’envoyer un quatrième cardan pour Noël ? » demanda Michael Collins, astronaute de la mission spatiale Apollo 11, lors d’une communication radio avec la Terre. Qu’est-ce qu’un cardan ? Pourquoi un quatrième ? Et quel est le rapport avec les mathématiques ?
Par Martin Brossard, doctorant au Centre de robotique, MINES ParisTech, unité mathématiques du Palais de la découverte

 

(image avec légende)
© frank600 / iStock / Getty Images Plus

Sciences du numérique

Systèmes multi-agents
Quand les petites bêtes deviennent intelligentes

De nombreux phénomènes naturels sont trop complexes pour que notre cerveau puisse appréhender réellement leurs mécanismes. En particulier, certains d’entre eux, appelés systèmes multi-agents, sont basés uniquement sur le comportement simple de très nombreux individus. La puissance de calcul d’un ordinateur peut alors être d’un grand secours. L’étude et la compréhension de ces phénomènes peuvent permettre aussi de trouver des solutions à des problèmes souvent difficiles de la vie quotidienne.
Par Émilien Cornillon, médiateur scientifique, unité Informatique et sciences du numérique du Palais de la découverte

Mots clés : intelligence distribuée / solution / informatique / multi-agent / fourmis

 

(image avec légende)
Le Pèlerin, juin 1934, Private collection / Photo © The Holbarn Archive / Bridgeman Images

Science en société

Espionnage
Des animaux en mission

À l’occasion de l’exposition Espions qui aura lieu à la Cité des sciences et de l’industrie du 15 octobre 2019 au 10 août 2020, tentons de faire le point sur l’usage des animaux par les services secrets au fil du temps. Désormais, grâce aux avancées scientifiques et technologiques, les dispositifs de surveillance, espionnage et contre-espionnage et, de manière plus générale, la panoplie des objets employés dans ces domaines défient l’imagination. Malgré tout, les « bonnes vieilles » méthodes faisant appel aux animaux restent d’actualité.
Par Kamil Fadel, responsable, unité Physique du Palais de la découverte

Mots clés : espionnage / Acoustic Kitty / Orcon / Burrhus Skinner / behaviorisme

 

(image avec légende)
© K. Fadel

En coulisses

Physique nucléaire au rayon « Radioactivité » du Palais

Au Palais de la découverte, la physique nucléaire est présentée à deux endroits. D’une part à l’accélérateur de particules, où sont effectuées des expériences de fusion, fission et de transmutation d’éléments. D’autre part sur la paillasse « Radioactivité » – dont il sera question dans cet article –, où de nombreuses expériences permettent de se familiariser avec ce phénomène en général mal compris par le public.
Par Kamil Fadel, responsable, unité Physique du Palais de la découverte

Mots clés : radioactivité alpha, bêta, gamma / rayonnement alpha, bêta, gamma / annihilation électron-positon / chambre à brouillard

 

(image avec légende)
© alan64 / iStock / Getty Images Plus

La science à portée de main

Clonez vos plantes

Les végétaux peuvent se reproduire de manière asexuée. Cette capacité naturelle à se cloner est utilisée depuis longtemps en horticulture pour multiplier certaines plantes à moindre coût. Essayez, vous aussi, de faire reproduire vos plantes à partir d’un simple fragment de tige ou de feuille. Vous verrez, c’est un jeu d’enfant.
Par Stéphanie Kappler, médiatrice scientifique, unité Sciences de la vie du Palais de la découverte