Jeunes (13-25 ans),Familles,Enseignants,Médiateurs,Chercheurs,Groupes,ProfessionnelsAgriculture - alimentation,Environnement - développement durable - énergies,Espace - astronomie,Innovation - recherche - industrie,Matériaux micro et nanotechnologies,Mathématiques - physique - chimie,Médecine - santé,Sciences de la Terre,Sciences du vivant,Sciences et société,Technologies de l'information et de la communicationSourds,Malentendants,Mobilité réduite

Prix Nobel 2020

Physiologie / médecine

Le cent onzième prix Nobel de physiologie ou de médecine met en lumière l’une des plus grandes aventures scientifiques et médicales de ces cinquante dernières années. Celle-là fait de l’hépatite C l’unique maladie virale chronique curable à ce jour. Nombre de chercheurs ont contribué à ce travail de longue haleine, dont les lauréats de cette prestigieuse récompense, le Britannique Michael Houghton (71 ans) et les Américains Harvey J. Alter (85 ans) et Charles Rice (68 ans).
Par Quitterie Largeteau, médiatrice scientifique, unité Sciences de la vie du Palais de la découverte

Physique

Le prix Nobel 2020 de physique vient récompenser les travaux de trois chercheurs – le Britannique sir Roger Penrose (89 ans), l’Allemand Reinhard Genzel (68 ans) et l’Américaine Andrea Ghez (55 ans) – sur un objet astrophysique qui suscite bien des fantasmes : le trou noir. Le premier a montré en 1965 qu’il est une conséquence de la théorie de la gravité d’Albert Einstein (1879-1955), la relativité générale, et les deux autres ont fourni les meilleures preuves qu’un tel objet se trouve au centre de notre galaxie.
Par Stéphane Fay, responsable, unité Informatique et sciences du numérique du Palais de la découverte

Chimie

Le prix Nobel de chimie de l’année 2020 a été attribué à l’Américaine Jennifer Doudna (56 ans), de l’université de Californie à Berkeley, et à la Française Emmanuelle Charpentier (52 ans), chercheuse au MPUSP (Max Planck Unit for the Science of Pathogens) à Berlin, un centre de recherche qu’elle a fondé en 2018. Cette récompense vient couronner leur mise au point en 2012 d’une méthode d’édition de génome.
Par Kamil Fadel, responsable, unité Physique du Palais de la découverte


© bgton / iStock / Getty Images Plus.

Matière & Énergie

De la chitine au chitosan
Les utilisations insoupçonnées des carapaces de crustacés

Très prisés des amateurs de fruits de mer, calamars, crevettes et autres crustacés séduisent par leurs chairs. Leurs carapaces, quant à elles, intéressent de plus en plus les industries pharmaceutique et agroalimentaire. De quoi regorgent ces déchets à l’odeur nauséabonde pour lesquels les chercheurs se passionnent ? De chitine. Les propriétés remarquables de cette molécule, transformée en chitosan par les chimistes, offrent de nombreuses applications. Un pansement à la crevette ? Avec le chitosan, tout devient possible !
Par Fannie Le Floch, unité Chimie du Palais de la découverte

Mots clés : chitosan / crustacés / applications / revalorisation / médical


© N. Gjorevski / EPFL ; © courtesy of T. Sato, Keio University, Japan.

Vivant \ Santé & Environnement

Thérapies ciblées
La lutte contre le cancer à l’heure de la médecine personnalisée

L’essor des techniques d’analyse de l’ADN (acide désoxyribonucléique) a permis aux scientifiques de mieux appréhender les mécanismes à l’origine de l’apparition et du développement des cancers. Grâce à ces avancées, les patients bénéficient désormais de tests de prédisposition, de thérapies ciblées, ainsi que de modèles d’étude et de réponse aux traitements individualisés. Autant d’outils qui font entrer la lutte contre le cancer dans une nouvelle ère : celle de la médecine personnalisée.
Par Louise Réthacker, unité Sciences de la vie du Palais de la découverte

Mots clés : cancer / médecine personnalisée / thérapie ciblée / prévention / séquençage


© Universcience.

Formes mathématiques

Le triangle de Kepler

Pensez-vous tout savoir sur le nombre d’or ? Connaissez-vous le triangle introduit par le fameux astronome allemand Johannes Kepler (1571-1630) ? Il permet de redéfinir ce nombre célèbre grâce au théorème de Pythagore, et se construit aisément à la règle et au compas. Une belle occasion de faire de la géométrie « à l’ancienne »…
Par Guillaume Reuiller, médiateur scientifique, unité Mathématiques du Palais de la découverte


© Getty Images.

Science en société

Les jeux sérieux
Un nouveau modèle pour l’éducation ?

Le jeu, n’ayant par définition aucune fin utilitaire, a conquis pourtant plusieurs domaines inattendus tels que l’éducation, la médecine ou le marketing. Le début des années 2000 connaît l’essor de jeux considérés comme « sérieux », c’est-à-dire ayant une fonction autre que l’amusement. Après un retour sur l’évolution des jeux vidéo, les jeux sérieux découlant en partie de ces derniers, nous nous intéresserons à leurs caractéristiques et leurs apports auprès des plus jeunes et des adultes.
Par Laetitia Zaleski, unité Informatique et sciences du numérique du Palais de la découverte

Mots clés : serious games / jeux vidéo / pédagogie / informatique / divertissement


© S. Collin.

Regard sur...

Le muséum Cuvier du musée du château des ducs de Wurtemberg
(Montbéliard, France)

Nommé en l’honneur du grand naturaliste Georges Cuvier (1769-1832), natif de Montbéliard, le muséum Cuvier correspond à la section « sciences naturelles » du musée du château des ducs de Wurtemberg. Héritier d’un musée créé en 1850 par la Société d’émulation de Montbéliard, le muséum présente aujourd’hui une collection considérable de spécimens de sciences naturelles, nous invitant à un voyage dans le temps et l’histoire, mais aussi à la découverte du patrimoine faunistique et floristique régional.
Par Sabine Collin, biologiste, Laboratoire du vivant du Palais de la découverte


© H. Khlifi / Universcience.

La science à portée de main

Du « magnétisme animal » ?
Non, je vous en donne mon billet !

Déposez un billet de banque à plat sur la paume de votre main, patientez quelques secondes et observez ce qu’il se passe. Vous serez surpris de voir le billet s’enrouler jusqu’à former parfois un cylindre, sans aucune action de votre part. Un véritable tour de magie ? Rien n’est moins sûr…
Par Hassan Khlifi, responsable adjoint, unité Physique du Palais de la découverte