© S. Expilly / EPPDCSI

Édito

Saviez-vous que les exosquelettes des crustacés tels que les crabes ou les crevettes recèlent un trésor que les chercheurs et industriels tentent de valoriser depuis près de trente ans ? Découverte fait un focus sur la chitine, substance naturelle extraite des carapaces, et sur le chitosan, dérivé par voie chimique. Compatible avec les tissus humains, cette dernière molécule aux propriétés antibactériennes et biostimulantes pourrait permettre la mise au point de dispositifs de cicatrisation et d’administration de médicaments ou encore intervenir dans les greffes de peau. Ses applications potentielles concernent les domaines pharmaceutique et médical, l’agriculture, l’agroalimentaire, la cosmétique... Tout un monde de possibilités niché au cœur de carapaces d’arthropodes.
Médecine encore, avec un éclairage sur les thérapies ciblées mises en place dans la lutte contre le cancer, parmi les premières causes de mortalité en France. Cette maladie résultant entre autres de l’apparition de mutations génétiques, le développement d’outils d’analyse de l’ADN et des gènes permet de mieux comprendre les mécanismes responsables de la croissance et de la prolifération des cellules tumorales, voire leur distinction d’une tumeur à une autre. La connaissance de ces anomalies a permis d’élaborer des tests de prédisposition et des traitements anticancéreux personnalisés. Découverte nous en dit plus sur les mécanismes impliqués selon les cancers, les dépistages et les thérapies ciblées possibles, ainsi que les perspectives portées par de nouveaux modèles à l’étude pour optimiser la médecine de demain.
Les jeux dits « sérieux » ont connu un essor important depuis les années 2000 avec une finalité allant au-delà du seul amusement. Sous ce qualificatif employé en son temps par François Rabelais, sont associées les notions de sujets sérieux traités avec une approche amusante. Ces jeux, qui ne sont pas destinés uniquement aux plus jeunes, constituent des outils de plus en plus utilisés dans le domaine de l’éducation, de la formation ou de la médecine par exemple ; ils s’appuient pour certains sur les dernières technologies de simulation et de visualisation. Découverte revient sur l’histoire du jeu et ses évolutions corrélées avec les avancées technologiques.
À partir du 9 juin, les visiteurs pourront découvrir Les Étincelles du Palais de la découverte, situées dans le 15e arrondissement de Paris, et l’offre de médiation scientifique qui y est proposée pendant les travaux de rénovation de l’établissement. La Cité des sciences et de l’industrie, de son côté, a rouvert au public depuis peu et présente plusieurs expositions dont Jean et, à compter du 6 juillet, Renaissances, en partenariat avec l’université Paris Dauphine – PSL. La première permet de découvrir le jean sous toutes ses coutures tandis que la seconde immerge le visiteur dans des futurs possibles. La revue Découverte entame quant à elle son évolution de manière visible avec ce premier numéro trimestriel à la maquette et la gamme de couleurs revisitées, tout en conservant son exigence de qualité et sa volonté de publier des sujets attractifs. Toute l’équipe vous en souhaite une bonne lecture.

Bruno Maquart
Président d’Universcience – établissement public du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l’industrie

Sommaire

par Marine Cygler

par Quitterie Largeteau, Stéphane Fay et Kamil Fadel

De la chitine au chitosan
Les utilisations insoupçonnées des carapaces de crustacés
par Fannie Le Floch

Thérapies ciblées
La lutte contre le cancer à l’heure de la médecine personnalisée
par Louise Rethacker

Formes mathématiques
Le triangle de Kepler
par Guillaume Reuiller

Les jeux sérieux
Un nouveau modèle pour l’éducation ?
par Laetitia Zaleski

Le muséum Cuvier du musée du château des ducs de Wurtemberg
(Montbéliard, France)
par Sabine Collin

Du « magnétisme animal » ?
Non, je vous en donne mon billet !
par Hassan Khlifi

Vous trouverez aussi dans le numéro print :
Curiosités célestes
Coups de cœur
Science en action