Actuellement fermé pour rénovation, le Palais poursuit ses activités hors les murs pendant les travaux, avec les Étincelles du Palais de la découverte, sa structure éphémère située dans le 15e arrondissement de Paris.

La médiation est au coeur de l'offre du Palais de la découverte et constitue pour une grande part son identité.
Dès la création du Palais, en 1937, il ne s’agit pas de constituer un musée qui exposerait des objets de sciences et techniques mais de révéler à tous la science en train de se faire, d’ouvrir au public les portes des laboratoires et de l'associer à des démonstrations réelles.

Les exposés oraux ont, depuis les tout premiers temps du Palais, ravi petits et grands, leur apportant un contact humain pour parler de science.

Quelques repères historiques

Les débuts de la vulgarisation scientifique

Portrait de Michael Faraday (1791-1867), physicien et chimiste britannique © Universcience

Rendre la science moins ardue et plus attractive pour les personnes qui en sont un peu loin a été un élément particulièrement important pour les scientifiques et médecins au 18e siècle. C’est ce que l’on appelait la vulgarisation scientifique. Cela passait par l’écrit, mais aussi par des présentations orales.
L’un des premiers à pratiquer la forme orale est Bernard Palissy au 16e siècle. Il rassemble dans un cabinet une collection d’objets grâce auxquels il expose aux curieux ses théories sur la formation des cristaux. Cette initiative sert alors de modèle aux nombreux autres cabinets de curiosités qui fleurissent par la suite.
Le 19e siècle est l'âge d’or de la vulgarisation. L’illustre physicien britannique Faraday est certainement un des plus grands vulgarisateurs de cette époque. Il présente en direct des expériences et des découvertes qu’il commente devant un auditoire composé de jeunes enfants mais aussi d’adultes.

Des exposés de Faraday à la "médiation scientifique"

Années 1990 - exposé d'électromagnétisme au Palais de la découverte © Universcience

C’est en s’inspirant des exposés de Faraday que Jean Perrin, prix Nobel de physique en 1926, décide de créer le Palais de la découverte pour y présenter toutes les sciences, notamment leurs aspects fondamentaux. Le Palais ouvre ses portes en 1937, 400 ans après le cabinet de Palissy.
S’inspirant du Palais, d’autres centres sont créés un peu partout au monde, notamment le célèbre Exploratorium (1969) à San-Francisco grâce à la volonté de Frank Oppenheimer. En anglais, vulgarisation scientifique se traduit par "popular science", mais en français le terme "vulgarisation" est parfois mal perçu car il rappelle le "vulgaire". Pourtant, étymologiquement, vulgaris, vulgus désignent bien le quidam, le peuple, le populaire… Malgré tout, depuis la fin des années 1990, c'est le terme "médiation scientifique" qu est choisi pour désigner cette forme orale de la vulgarisation scientifique.

Pour aller plus loin, découvrez l'article "Jean Perrin et l’innovation dans la communication scientifique" par Antonio Gomes Da Costa, directeur de la médiation scientifique et de l’éducation à Universcience.

La médiation scientifique au Palais

L'évolution du métier de médiateur et de médiatrice

Le succès du Palais de la découverte repose en grande partie depuis sa création sur ses "chargés d’expériences" soulignait le prix Nobel de physique Pierre-Gilles de Gennes en 1982 à l’occasion du 50e anniversaire de l’établissement.
En 1939, il y avait 70 "démonstrateurs" dont 20 femmes. Aujourd’hui, elles sont 17 pour un total de 43. L’équipe assure près d’une vingtaine d’exposés par jour dans une configuration qui a évolué depuis 1937. Autrefois, le personnel scientifique était souvent embauché ou détaché au Palais pour quelques années seulement, contrairement à aujourd’hui où la médiation scientifique est considérée comme une profession à part entière. Le "démonstrateur" des années 1930 est devenu "chargé d’expériences" puis "chargé d’exposés", enfin "médiateur scientifique", son travail ayant beaucoup évolué depuis les années 1990, notamment dans son volet créatif de conception.

1937 - exposé de chimie sur l'air liquide au Palais de la découverte © Pytlik / Universcience

Bien sûr, les contenus scientifiques présentés au public ont évolué, mais la manière d’exposer et de s’exposer ont également changé au fil du temps. En particulier, la blouse blanche a disparu sauf quand vraiment nécessaire ! De même, la durée des exposés est passée de 20 minutes dans les années 1960 à une heure au cours des années 1980, voire davantage aujourd’hui… parallèlement au confort du public, debout autrefois, convenablement assis aujourd'hui !

2017 - exposé de chimie sur l'air liquide au Palais de la découverte © A.Durand / Universcience

Pour aller plus loin, découvrez l'article "Une brève histoire de la médiation scientifique au Palais de la découverte" par Denis Savoie, conseiller scientifique à Universcience.

Des exposés et ateliers phares

Des récréations mathématiques, un exposé sur les séismes, la découverte du monde animal avec le terrarium des fourmis, une promenade géologique sur Mars, un atelier en compagnie du robot Thymio... Quelques exemples parmi les nombreux exposés et ateliers que vous proposent les médiatrices et médiateurs scientifiques du Palais aujourd'hui.
Une offre de médiations qui vous permet d'aborder aussi bien les sciences de la vie que la physique, la chimie, l'astronomie, les géosciences, les mathématiques ou encore l'informatique et les sciences du numérique.

Découvrez les exposés disponibles pendant la rénovation du Palais

Une offre emblématique
Peut-être avez-vous eu l'occasion de participer à un exposé sur l'école des rats, l'électrostatique ou encore l'air liquide ? Autant de noms emblématiques qui restent en mémoire de nombreux visiteurs !

Exposé de physique sur l'électrostatique © C. Rousselin / Universcience

La revue Découverte

Découvrez la revue Découverte, revue de vulgarisation et de culture scientifique en lien avec les expositions, événements et exposés. Cette publication trimestrielle est également en phase avec l'actualité scientifique et les questions de science en société.

Plus d'informations sur la Revue Découverte

Inventez la médiation de demain

Le labo de la médiation

En compagnie des médiatrices et médiateurs scientifiques du Palais de la découverte, le labo de la médiation est un espace où vous pourrez réfléchir et tester de nouveaux exposés, ateliers, manips et créations. Que vous soyez experts du sujet, inventeurs, novices amateurs ou simplement curieux, cette offre de médiation vous invite à contribuer aux nouvelles activités du Palais.