1. Salle Air liquide

Nouveau : découvrez le nouvel espace AIR LIQUIDE !

La salle Air liquide vous accueille avec une nouvelle muséographie.
Cette rénovation réalisée avec notre partenaire, la société Air liquide, expose de nouveaux supports visuels qui permettent de comprendre comment l’air à l’état liquide est obtenu au Palais de la découverte.

Ils mettent également en valeur les différents constituants de l’air, leurs applications et la manière dont ils sont séparés et obtenus dans l’industrie. La course au froid, avec les scientifiques qui ont réussi  les premiers à liquéfier des gaz et une échelle de température sont également présentés

© F Jellaoui - EPPDCSI
L’air liquide !

L’air, cette matière invisible qui nous environne, est connu de tous dans son état de gaz. Et pourtant dans certaines conditions, l’air peut changer d’état et devenir liquide !

Le Palais de la découverte est le seul lieu de culture scientifique au monde où des expériences avec de l’air liquide sont réalisées.

Avec l’exposé « Expériences à -193°C », venez vous poser des questions fondamentales sur la composition de l’air, les changements d’états et les basses températures.

Consulter le programme de la journée pour les horaires.

© Universcience

 

2. Espace Chimie

Salle rénovée en 2015 et qui présente l'incontournable tableau périodique des éléments.

Réactions en tout genre


Cet exposé a pour vocation d’initier les plus jeunes de nos visiteurs au monde de la chimie, de rafraichir la mémoire de ceux qui n’ont pas revu la chimie depuis le lycée et d’émerveiller petits et grands !

Les différentes expériences, spectaculaires, permettent au médiateur scientifique de rappeler que la chimie s’intéresse à la matière, et à ses transformations : en quoi cela consiste-t-il ? Pour quelles applications, etc. ?

©Ph. Levy - Universcience
Hydrogène ! Hydrogène !

Mais pourquoi faire de l’hydrogène ? Une alternative à l’énergie fossile ? Une réponse au changement climatique ? Pas directement.
Il est vrai que les médias nous parlent de plus en plus de cette nouvelle source d'énergie. Stop ! L’hydrogène n'est pas une nouvelle source d’énergie mais un nouveau vecteur d’énergie.

Et cela change quoi ? Tout ! Il va falloir le produire, puis le stocker et ensuite le convertir avec cet objet mystérieux que l’on nomme pile à combustible, c’est-à-dire transformer l’énergie chimique contenue dans la liaison de la molécule de dihydrogène en énergie électrique. Mystérieux... jusqu’à la fin de l’animation !

© C.Rousselin - Universcience
De l'eau dans les plastiques

Le monde des plastiques est parfois surprenant. Voyez par exemple celui que l'on utilise pour les bouteilles d'eau minérale résiste bien au temps, celui des boîtes pour les micro-ondes supporte les hautes températures et celui que l'on utilise pour les joints dans les salles de bain est hydrophobe.

Mais saviez-vous qu'il existait des plastiques qui ont une forte attirance pour l'eau ? Ils en sont avides. Nous les trouvons dans les grandes surfaces sous différentes formes. A quoi servent-ils ? Comment sont-ils fabriqués ? Quel est le secret de leur absorption prodigieuse ? En quelques minutes, plusieurs principes chimiques vous permettront de comprendre ces phénomènes. La chimie vous dévoilera alors tous ses charmes…

© C.Rousselin - Universcience

3. Salle Chimie et Analyse

Les matières premières en parfumerie

Effluves floraux, fruités, boisés, épicés, suaves… les parfums cachent un savoir-faire considérable, résultat du travail du nez et du chimiste. La palette des parfums dans laquelle puisent les parfumeurs s'est constamment enrichie des apports de la chimie de synthèse.

Pour entrevoir cette prodigieuse diversité, venez découvrir de nombreuses matières premières, naturelles et synthétiques, qui entrent dans la composition des parfums. De même, les techniques d'extraction des parfums naturels n'auront plus de secrets pour vous. Votre odorat, sans cesse sollicité, vous dévoilera l'art du parfumeur tout autant que l'importance de l'analyse sensorielle des molécules odorantes.

© C.Rousselin - Universcience
Tous les chemins mènent aux arômes

Le département de chimie propose cette animation dans le but de désacraliser les molécules, une première en public.

Elle consiste à analyser en temps réel un extrait aromatique à l'aide du nec plus ultra de l'analyse : une colonne rapide de chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse.

Vous prendrez ainsi conscience de la complexité du nature. Vous visualiserez toutes les phases d'analyse sur écran : de la séparation à l'identification. Sur la droite de cet écran, défile un dessin animé qui explique l'avancée des molécules aux non initiés.

Après l'étape de la séparation vient l'identification à l'aide du spectromètre (appareil qui détermine la composition des molécules). Vous comprendrez alors que toutes les molécules ont en quelque sorte leur propre « empreinte digitale ». Ainsi dans l'extrait de cannelle « décortiqué », on trouve par exemple : du benzaldéhyde, présent également dans l'amande, la cerise ; de l'eugénol présent dans le clou de girofle ; de l'aldéhyde cinnamique, presque essentiellement présent dans la cannelle et même la coumarine dont le taux est contrôlé dans les boissons et aliments.

Vous visualiserez les molécules en 3D et sentirez les composés identifiés. Vous prendrez conscience que les arômes font partie du domaine de l'infiniment petit et donnent du plaisir à notre alimentation. Pour accompagner cette analyse, une bande dessinée explique avec humour les problèmes de l'aromaticien qui  dispose de deux outils : le matériel de pointe et… son nez ! L'aromaticien est le compositeur du goût ! 

Couleur café

Le café noir, sans aucun doute, sent le café ! Mais qu'en est-il d'un café transparent ou d'un café bleu ?
Les arômes et les colorants présents dans le café sont des molécules solubles dans l'eau. Par distillation du café, on séparera les arômes (substances volatiles) des colorants. On récupèrera ainsi un distillat transparent mais aromatisé. Il ne tient qu'à nous maintenant d'y ajouter un colorant ! Alors, serez-vous tentés par un café bleu ?

Notre odorat est-il tributaire de notre vue ? Identifierons-nous de l'orange bleue, du vin jaune, de la menthe rose ou de la fraise verte ?

© C.Rousselin - Universcience
Quelques mystères de l’olfaction

À travers quelques expériences olfactives, vous comprendrez le mécanisme de l’olfaction. À savoir, comment votre nez et votre cerveau vous permettent-ils de percevoir des odeurs. Est-ce normal de ne pas sentir comme votre voisin ?  À quoi tient la reconnaissance des odeurs ?

Immergez-vous dans le monde des odeurs et venez éclaircir avec nous quelques mystères de l'olfaction.

© C.Rousselin - Universcience
Au labo de criminalistique

Une scène de crime, des empreintes retrouvées, une vitre fracturée, des taches de sang... Différents indices à analyser. Quelle démarche adopte la police scientifique pour faire avancer l'enquête ?

Cet exposé est élaboré en partenariat avec l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN)

Stupéfiants : la chimie mène l'enquête !

Une poudre blanche dans un sachet de plastique trouvée sur les lieux du crime... Est-ce de la drogue ? Comment le déterminer ? Quelle démarche adopte la police scientifique face à un cas de ce genre ? L'exposé vous donne quelques éléments de réponses lors de l'analyse en direct de cette substance...

L'occasion de découvrir l'un des outils d'analyse parmi les plus performants : un chromatographe en phase gazeuse couplé à un spectromètre de masse !

© C.Rousselin - Universcience

4. Stand : Étonnante chimie !

Installé sur le pourtour de la rotonde au premier étage, vous pourrez y découvrir des films, des échantillons et un livret qui vous informeront sur des matériaux innovants.

Vous pourrez notamment assister à différents exposés :

  • les liaisons secrètes des molécules
  • les plastiques, ça se cultive
  • les molécules géantes


Stand conçu lors de l’année Internationale de la chimie en 2011 avec Arkéma, un partenaire pour la chimie du futur.

© C.Rousselin - Universcience
Les liaisons secrètes des molécules

Des chercheurs inventent une chimie révolutionnaire qui permet aux matériaux de cicatriser ! Cette innovation, basée sur une nouvelle technologie issue de la chimie supra-moléculaire, prolongera sans doute la durée de vie des produits qui font notre quotidien, en donnant naissance à des matériaux capables de s’auto-réparer.

© C.Rousselin - Universcience
Les plastiques, ça se cultive ! 

La chimie bio-sourcée s’implante de plus en plus autour de nous. À partir d’huile de ricin, il est par exemple possible d’obtenir des polymères avec des propriétés bien différentes : certains servent à fabriquer des objets très résistants, plus ou moins flexibles ; d’autres ont des fonctions anti-bactériennes ou adhésives. Ils peuvent aussi favoriser le recyclage par leur nature thermoplastique ! 

Le dire, c’est une chose mais le voir, c’est se trouver d’un coup au cœur de la chimie !

© Universcience
Dans la vie courante des molécules géantes

Ils sont là, partout, tout autour de nous. Ils hantent nos maisons, nos voitures, nos vêtements et même nos aliments. Ils se camouflent dans notre environnement. Certains, pour passer inaperçu, changent de forme, d'autres imitent des objets naturels. Ils ont beaucoup de qualités. Ils peuvent être légers, malléables, imperméables, esthétiques, résistants et modulable à l'envi. Ils ont pris la place de la soie, du bois et du métal. Mais de quoi parlons-nous ? Des plastiques.

Comment fabrique-t-on des plastiques ? Sont-ils dangereux ? Que faut-il savoir sur ses produits ? En quelques minutes, ces matières aux propriétés si particulières n'auront plus de secret pour vous. Thermoplastiques et thermodurcissables seront des mots ayant enfin un sens. Vous verrez comment on fabrique le nylon ou une mousse de polyuréthane, et bien d'autres expériences encore...

© C.Rousselin - Universcience

5. Salle Lumière

Une chimie lumineuse

Parmi les phénomènes de production de lumière, deux sont particulièrement fascinants : la fluorescence et la chimiluminescence.

Stylos, affiches, jouets, gadgets... Nombreux sont les objets que nous qualifions spontanément de fluorescents. L’origine de cet éclat si particulier, de cette lumière intense, demeure par contre bien mystérieuse. Les objets fluorescents possèdent, en fait, un pouvoir : celui de transformer la lumière. Ce phénomène devient même féérique quand certaines substances fluorescentes sont éclairées par des ultra-violets car elles sont alors capables de transformer cette lumière invisible en couleurs chatoyantes.

Pourquoi certains minéraux, certaines pierres précieuses ont-ils ce pouvoir ?  C’est parce qu’ils renferment une quantité infinitésimale d’ions actifs. Le chimiste les connait bien et maîtrise le choix de ces ions pour obtenir la fluorescence de son choix.

Pourquoi la lessive, l’éosine, le lait sont-ils fluorescents ? C’est parce qu’ils contiennent des molécules optiquement actives. Elles sont présentes naturellement ou bien synthétisées pour exalter la fluorescence comme c’est le cas dans les encres des surligneurs.

Un objet n’est fluorescent que s’il est éclairé. Sans lampe, comment produire de la lumière ? Avec de la chimie. Les lucioles maîtrisent ce phénomène depuis bien longtemps. Elles ont en commun avec les bâtons lumineux de faire de la chimiluminescence. Quelle en est la recette ? Mélangez deux réactifs en présence d’un catalyseur, l’énergie chimique est alors transformée en énergie lumineuse… Fascinant !

Nul  besoin de posséder des notions de chimie pour participer à cet exposé, des yeux et un petit grain de curiosité suffisent !

© C.Rousselin - Universcience