© Universcience

 

1C1M c'est un petit bout de laboratoire, lieu de rencontre avec la « science en train de se faire ». Démonstrations expérimentales à l’appui, des scientifiques présentent leur recherche et leur laboratoire. Le public y découvre les questions que se posent les chercheurs et les moyens qu’ils déploient pour y répondre.
Cette activité est en lien profond avec l’esprit fondateur du Palais de la découverte. Jean Perrin, prix Nobel de physique 1926, avait en effet pour objectifs « d’ouvrir les laboratoires », de « rendre les visiteurs témoins de la découverte » et surtout, de « révéler les vocations scientifiques ».

 

Au programme

  • La biopile carbone-champignon

À partir de 10 ans

Mercredi 7 juillet à 10h20, 13h et 15h40


Des chimistes de l'environnement développent une biopile qui utilise un champignon pour produire de l'électricité et décontaminer l'eau de certains polluants organiques tels que les pesticides ou les résidus médicamenteux.

Dans une pile électrique ordinaire, l'anode et la cathode sont des éléments minéraux (métal ou carbone). Dans la biopile carbone-champignon, l'anode est constituée d'un feutre de fibres de carbone dans lequel on a fait pousser un champignon, qui arrache des électrons à certains solutés. Ce procédé permet de décomposer des molécules indigestes pour les bactéries et d'envisager de nouveaux moyens de dépollution de l'eau, tout en produisant de l'énergique électrique.